Alexander Knappe : « Je suis vraiment sans voix »

Alexander Knappe a remporté sa première victoire depuis plus de cinq ans en réalisant quatre manches sans bogey au Dimension Data Pro-Am. L’Allemand a été le calme personnifié tout au long de sa dernière ronde de 68 sous la normale sur le parcours de Montagu au Fancourt Golf Estate, réalisant un birdie le dernier pour un total de 23 sous la normale et une victoire d’un coup sur le double vainqueur du DP World Tour Dean Burmester, qui a terminé deuxième sur 22 sous la normale après avoir raté une chance de birdie au 72e trou.

Knappe était clairement ému après avoir remporté sa troisième victoire sur le Challenge Tour et était ravi de garder sa carte propre tout au long du premier événement de la saison.

Alexander Knappe, déclarations

Alexander Knappe, déclarations

« Je suis vraiment sans voix, en fait », a-t-il déclaré.

« Je m’installe maintenant pour pouvoir parler un peu mieux mais quand j’ai serré la main de Daniel, je ne pouvais même pas dire merci pour le tour ou quoi que ce soit, rien n’est sorti. C’est juste incroyable de gagner ce tournoi, ça compte beaucoup pour moi.

Mon coach mental m’a vraiment aidé au cours des trois derniers mois. J’ai travaillé avec lui tous les jours et j’ai utilisé des exercices de respiration qui m’ont aidé à rester au frais. J’ai ressenti un peu de pression parfois parce que je savais que j’étais sans bogey.

J’ai joué un peu en sécurité sur ces derniers trous parce que je voulais rester sans bogey. Je me suis retrouvé avec de longs putts mais c’est incroyable, quatre rounds sans bogey, je n’aurais jamais pensé que c’était possible. C’est incroyable »

Il est l’un des sportifs les plus titrés de tous les temps, ainsi que l’un des plus riches du monde. En matière de premières, Tiger Woods est toujours présent : 15 tournois majeurs remportés, 110 tournois professionnels, le golfeur le plus titré de l’histoire de ce sport.

Des statistiques qui expliquent pourquoi il a réussi à rester en tête du classement mondial pendant 683 semaines (dont 281 consécutives) et surtout parce qu’en 2014 il est devenu le premier sportif au monde à avoir franchi la barre du milliard de dollars.

Chiffre astronomique qui justifie aussi le fait que Tiger Woods puisse s’offrir un yacht comme le Privacy, un véritable bateau de conte de fées. Et évidemment, nous parlons de quelque chose qui a coûté cher. Si vous imaginez un yacht de luxe et un peu de confort à bord, alors Privacy l’a.

Long de 48 mètres, d’une superficie totale de 600 mètres carrés, ce yacht a été acheté par le golfeur en 2004. Équipé de cinq cabines pouvant accueillir un total de dix personnes, il dispose également de quatre quarts pour neuf membres d’équipage.

Tiger Woods l’appelle habituellement « mon dériveur » même si tout ressemble à un dériveur : avec une vitesse de croisière de 18 nœuds, il dispose également d’une salle de sport à bord où le golfeur continue de s’entraîner. Woods, en effet, préfère rester sur ce yacht lors des tournois organisés à New York.

Avec des intérieurs en merisier, Privacy dispose également d’un ascenseur pour trois personnes, d’un immense jacuzzi, assez grand pour accueillir huit personnes, et de l’inévitable salle de cinéma et d’un coin bar. Le petit plus de ce méga yacht est apporté par la zone que Tiger Woods a voulue dédiée à la plongée sous-marine : cela explique aussi la présence d’une chambre de décompression (gonflable) et d’une zone dédiée au remplissage des bouteilles d’oxygène.

Le luxe est également complété par trois jet skis et deux scooters pour de courtes excursions à terre. Évidemment, tout cela a un prix : la confidentialité coûte 17 millions d’euros et sa maintenance annuelle s’élève à 1,7 million d’euros.

Voix des vétérans : le père Wydeven se souvient d'un aumônier qui « a vraiment fait une différence »
Lire aussi :
Le père John Wydeven, aumônier catholique du Providence VA Medical Center, avait un…