Après 40 ans, les seuls propriétaires de magasins de plongée sous-marine du comté de Westmoreland prennent leur retraite

Van McGhee admet avoir toujours été captivé comme un garçon par les aventures sous-marines d’ex-américains fictifs. L’homme-grenouille de la marine Mike Nelson dans « Sea Hunt », une série télévisée de 1958-61 avec Lloyd Bridges.

« Je pensais que c’était tout simplement fascinant », a-t-il déclaré.

Pendant 40 ans, McGhee, 70 ans, et sa femme Barb, 63 ans, de Manor, ont poursuivi ce plaisir de l’aventure sous-marine tout en étant toujours enracinés dans l’ouest de la Pennsylvanie – en tant que propriétaires de Randy’s Dive Shop, un magasin de plongée sous-marine basé dans le comté de Westmoreland. fonctionnaient la plupart du temps à partir de leur domicile.

Les McGhee, qui prennent leur retraite le 1er janvier, ont vendu l’entreprise unique qu’ils ont achetée en 1982 à Chaia et Aaron Schilke de North Huntingdon.

« Il est difficile de croire que 40 ans se sont écoulés », a déclaré Barb McGhee.

Van McGhee a également eu du mal à croire, mais réconfortant, que certains clients viennent inscrire leurs adolescents à des cours de plongée et « les parents étaient également certifiés et équipés chez Randy’s ».

« C’est un énorme compliment qu’ils reviennent avec leur enfant et vraiment cool que leur enfant apprenne à plonger avec Randy’s », a ajouté Barb.

Van McGhee a déclaré qu’il ratait rarement un épisode de Sea Hunt. Ainsi, lorsque son jeune frère, Bob, leur a suggéré de suivre des cours de plongée sous-marine à la piscine de l’université de Seton Hill dans les années 1970, il a sauté sur l’occasion. Ils ont tous deux été certifiés en 1975. Bob, décédé en 2008, est finalement devenu un plongeur professionnel à New York.

L’ancien propriétaire de Randy’s, a déclaré Van McGhee, était le regretté Dan Woodward, qui dirigeait le magasin depuis le sous-sol de sa maison le long de la route 136, vendant du matériel et aidant les instructeurs à former les plongeurs.

Il a dirigé la boutique pendant plus de 20 ans. Woodward a nommé le magasin Randy’s d’après son enfant aîné, et Van a conservé le nom en raison de sa familiarité avec les plongeurs locaux.

Van McGhee a été certifié en 1975 en tant que plongeur en eau libre de l’Association professionnelle des instructeurs de plongée. Il est un plongeur Advanced Open Water de la National Association of Underwater Instructors et compte au moins 2 500 plongées.

Barb plonge depuis 38 ans. Elle détient une certification NAUI Master Diver avec au moins 1 200 plongées.

En plus du magasin et de la salle de classe au sous-sol, le couple a construit en 1990 une piscine creusée de 10 pieds de profondeur dans leur cour arrière pour les cours de plongée.

Les trois enfants des McGhees – Kelley Keiser, David McGhee et Leigh Silverio – sont certifiés, David étant également instructeur NAUI.

Les McGhees ont escorté des plongeurs locaux lors de voyages à travers le monde.

En 1985, ils ont organisé leur premier voyage de plongée dans les Caraïbes avec un groupe de 10 personnes, a déclaré Barb. Les voyages se sont multipliés au fil des décennies avec des destinations de plongée comme le Belize en Amérique centrale, les Fidji, Tahiti et Hawaï pour n’en nommer que quelques-uns.

Le couple a également exploré des épaves dans les Outer Banks de Caroline du Nord, à Florida Springs, aux Florida Keys, au Canada et au lac Érié.

« Nos clients ici ne ressemblent pas à une relation entreprise-client normale à travers nos expériences communes et notre formation ensemble … ils sont comme une famille », a déclaré Barb McGhee.

Les McGhees se souvenaient très bien d’une plongée particulière à Tobermory, au Canada. Barb a déclaré que Tobermory est située loin au nord de la péninsule Bruce.

« L’eau est limpide, séduisante et extrêmement froide, préservant des plongées spectaculaires sur des épaves », a-t-elle déclaré. « Je me souviens bien du voyage car il a neigé à la mi-septembre. »

« La ville est si petite que les annonces de mariage et de réception ont été agrafées aux poteaux téléphoniques », a-t-elle déclaré.

Chaia Schilke a déclaré qu’elle et son mari recherchaient une entreprise unique, alors quand Aaron est rentré à la maison en mai dernier d’un cours de certification de plongée et a mentionné que les McGhees prévoyaient de vendre l’entreprise « c’était l’opportunité parfaite ».

Les Schilke, qui ont deux jeunes fils, Asher, 12 ans, et Caleb, 8 ans, avaient encore des réserves, mais Chaia a ri de la façon dont Barb McGhee a soulagé ses craintes.

«Je n’ai même pas été certifié avant juin et je lui ai dit fin mai que je n’étais pas sûr d’être prêt à reprendre une entreprise de plongée… c’est une entreprise tellement unique. Barb a ri et m’a dit de ne pas m’inquiéter », a déclaré Schilke.

« Je lui ai dit que je n’avais que 23 ans, que je suis enceinte de neuf mois et que je ne connaissais absolument rien à la plongée. Quand les gens entraient et demandaient quelque chose, je devais appeler Van qui travaillait avec son père et lui demander quelle était la pièce ou l’appareil », a-t-elle déclaré.

« Nous n’avions pas de business plan. Et 16 mois plus tard, nous avons eu notre deuxième enfant », a-t-elle déclaré en riant.

De nombreux plongeurs de la région, tels que Kingsley Graham, 84 ans, de Murrysville, qui plonge localement et dans une cabane de vacances dans le nord du Michigan, ont déclaré que les McGhees étaient « très agréables à gérer ».

Il a déclaré que le couple nous manquera pour son expertise en plongée et sa camaraderie.

Récemment, Graham déposait des réservoirs d’air pour être remplis chez Randy’s et rejoignait plus d’une douzaine d’autres clients de magasins de plongée et instructeurs de la région pour accueillir les Schilkes.

Les Schilke utiliseront l’emplacement actuel au 529, chemin Sandy Hill pour exploiter l’atelier.

Quant à Van McGhee, malgré sa retraite, il a toujours l’intention de poursuivre des aventures de plongée.

« Je resterai en plongée active. Mais ce sera dans des endroits où l’eau est chaude… Je me suis gâté au fil des ans », a-t-il déclaré.

Paul Peirce est un rédacteur de Tribune-Review. Vous pouvez contacter Paul au 724-850-2860, ppeirce@triblive.com ou via Twitter.

Catégories :