Giulia Molinaro sera sur l’île d’Oahu

Après le premier Major de 2022 (Chevron Championship remporté par Jennifer Kupcho), suivi d’une semaine d’arrêt, le LPGA Tour revient sous les feux de la rampe avec le Lotte Championship. Sur l’île d’Oahu (Hawaï), du 13 au 16 avril au Hoakalei Conuntry Club, 144 concurrents s’affronteront pour un prizepool de 2 000 000 de dollars, dont l’Italienne Giulia Molinaro.

Fraîchement sortie de la 44e place au Chevron Championship, la proette vénitienne de la dixième édition du tournoi affrontera, entre autres, cinq des dix meilleures mondiales : la Néo-Zélandaise Lydia Ko (troisième au classement mondial et championne en titre) , la Thaïlandaise Atthaya Thitikul (cinquième), la Sud-Coréenne Inbee Park (sixième), l’Américaine Danielle Kang (septième) et la Canadienne Brooke Mackenzie Henderson (dixième), qui ont remporté cette épreuve consécutivement en 2018 et 2019 (la compétition en 2020 a été annulée pour Covid ).

Giulia Molinaro, championnat Lotte

Giulia Molinaro, championnat Lotte

Parmi les anciens vainqueurs de la course, il y a aussi l’Américaine Cristie Kerr (reine en 2017). Mais les projecteurs seront également braqués sur Kupcho qui, après avoir triomphé dans un Major, se cherche une nouvelle aventure : devenir la première joueuse depuis 2016 (Ariya Jutanugarn) à s’imposer immédiatement après avoir remporté un tournoi du Grand Chelem.

Parmi les favorites pour le titre on retrouve l’Irlandaise Leona Maguire, la Danoise Emily Kristine Pedersen, l’Allemande Sophia Popov, l’Anglaise Georgia Hall, les Mexicaines Gaby Lopez et Maria Fassi, la Japonaise Nasa Hataoka, la Française Céline Boutier, les Thaïlandaises Moriya et Ariya Jutanugarn, les Sud-Coréens Hyo Joo Kim et Mirim Lee, la Suédoise Anna Nordqvist.

Il est l’un des sportifs les plus titrés de tous les temps, ainsi que l’un des plus riches du monde. En matière de premières, Tiger Woods est toujours présent : 15 tournois majeurs remportés, 110 tournois professionnels, le golfeur le plus titré de l’histoire de ce sport.

Des statistiques qui expliquent pourquoi il a réussi à rester en tête du classement mondial pendant 683 semaines (dont 281 consécutives) et surtout parce qu’en 2014 il est devenu le premier sportif au monde à avoir franchi la barre du milliard de dollars.

Chiffre astronomique qui justifie aussi le fait que Tiger Woods puisse s’offrir un yacht comme le Privacy, un véritable bateau de conte de fées. Et évidemment, nous parlons de quelque chose qui a coûté cher. Si vous imaginez un yacht de luxe et un peu de confort à bord, alors Privacy l’a.

Long de 48 mètres, d’une superficie totale de 600 mètres carrés, ce yacht a été acheté par le golfeur en 2004. Équipé de cinq cabines pouvant accueillir un total de dix personnes, il dispose également de quatre quarts pour neuf membres d’équipage.

Tiger Woods l’appelle habituellement « mon dériveur » même si tout ressemble à un dériveur : avec une vitesse de croisière de 18 nœuds, il dispose également d’une salle de sport à bord où le golfeur continue de s’entraîner. Woods, en effet, préfère rester sur ce yacht lors des tournois organisés à New York.

Avec des intérieurs en merisier, Privacy dispose également d’un ascenseur pour trois personnes, d’un immense jacuzzi, assez grand pour accueillir huit personnes, et de l’inévitable salle de cinéma et d’un coin bar. Le petit plus de ce méga yacht est apporté par la zone que Tiger Woods a voulue dédiée à la plongée sous-marine : cela explique aussi la présence d’une chambre de décompression (gonflable) et d’une zone dédiée au remplissage des bouteilles d’oxygène.

Le luxe est également complété par trois jet skis et deux scooters pour de courtes excursions à terre. Évidemment, tout cela a un prix : la confidentialité coûte 17 millions d’euros et sa maintenance annuelle s’élève à 1,7 million d’euros.

Le voyage d'une vie vers les merveilles naturelles du Mexique
Ceci pourrez vous intéresser :
Sculpté sur le front de mer et conçu exclusivement pour les adultes,…