Hideki Matsuyama blessé, forfait pour le Masters

La rechute de sa blessure au cou (qui l’avait déjà contraint à manquer les derniers tournois) jette un doute sur la présence de Hideki Matsuyama, champion en titre, au Masters.

Hideki Matsuyama, mise en situation

Hideki Matsuyama, mise en situation

Premier Japonais à porter la veste verte, Matsuyama a été contraint de se retirer du Valero Texas Open, une course du PGA Tour à San Antonio, après neuf trous joués au deuxième tour.

Premiers problèmes pour lui après l’Arnold Palmer Invitational en mars. Puis, le retour au vert un mois après le début des problèmes. Désormais, un nouvel arrêt qui risque de coûter cher à Matsuyama, en vue du premier Major masculin de 2022.

Guido Migliozzi avec un total de 150 (78 72, +6) tirs, ne passe pas le cut au Valero Texas Open. Le pilote de Vicence – qui représentera l’Italie, avec Francesco Molinari à Augusta – a payé cher une première manche en deçà des attentes.

Et au TPC San Antonio (Oaks Course, par 72), il a terminé deuxième avec une série de 72 (par), avec quatre birdies, deux bogeys et un double bogey. Excellentes éliminations au Texas où Rory McIlroy, Bryson DeChambeau, Ian Poulter et Rickie Fowler (ces deux derniers manquant The Masters) entre autres.

Il est l’un des sportifs les plus titrés de tous les temps, ainsi que l’un des plus riches du monde. En matière de premières, Tiger Woods est toujours présent : 15 tournois majeurs remportés, 110 tournois professionnels, le golfeur le plus titré de l’histoire de ce sport.

Des statistiques qui expliquent pourquoi il a réussi à rester en tête du classement mondial pendant 683 semaines (dont 281 consécutives) et surtout parce qu’en 2014 il est devenu le premier sportif au monde à avoir franchi la barre du milliard de dollars.

Chiffre astronomique qui justifie aussi le fait que Tiger Woods puisse s’offrir un yacht comme le Privacy, un véritable bateau de conte de fées. Et évidemment, nous parlons de quelque chose qui a coûté cher. Si vous imaginez un yacht de luxe et un peu de confort à bord, alors Privacy l’a.

Long de 48 mètres, d’une superficie totale de 600 mètres carrés, ce yacht a été acheté par le golfeur en 2004. Équipé de cinq cabines pouvant accueillir un total de dix personnes, il dispose également de quatre quarts pour neuf membres d’équipage.

Tiger Woods l’appelle habituellement « mon dériveur » même si tout ressemble à un dériveur : avec une vitesse de croisière de 18 nœuds, il dispose également d’une salle de sport à bord où le golfeur continue de s’entraîner. Woods, en effet, préfère rester sur ce yacht lors des tournois organisés à New York.

Avec des intérieurs en merisier, Privacy dispose également d’un ascenseur pour trois personnes, d’un immense jacuzzi, assez grand pour accueillir huit personnes, et de l’inévitable salle de cinéma et d’un coin bar. Le petit plus de ce méga yacht est apporté par la zone que Tiger Woods a voulue dédiée à la plongée sous-marine : cela explique aussi la présence d’une chambre de décompression (gonflable) et d’une zone dédiée au remplissage des bouteilles d’oxygène.

Le luxe est également complété par trois jet skis et deux scooters pour de courtes excursions à terre. Évidemment, tout cela a un prix : la confidentialité coûte 17 millions d’euros et sa maintenance annuelle s’élève à 1,7 million d’euros.

Robert "Bob" N. Hennigan • Les nouvelles de Yellow Springs
Lire aussi :
Robert « Bob » N. Hennigan est décédé le jeudi 9 décembre 2021 à…