Jon Rahm : « Je suis content d’où je suis arrivé »

« J’ai 27 ans et je peux dire que je suis assez chanceux et content d’où je suis arrivé, dans le sport comme dans la vie » Alors Jon Rahm a répondu aux questions des journalistes qui en Amérique le pressaient sur l’histoire concernant la nouvelle Super ligue arabe de golf.

Jon Rahm, déclarations

Jon Rahm, déclarations

L’Espagnol, numéro 1 mondial, a laissé entendre qu’il était absolument à l’aise sur le PGA Tour, le plus haut circuit masculin américain qui, d’aujourd’hui à dimanche, sera le protagoniste en Arizona avec l’Open de Phoenix.

L’as ibérique, l’un des protagonistes les plus attendus, a actuellement écarté les sirènes concernant les offres pharaoniques arrivées d’Arabie saoudite. Il est l’un des sportifs les plus titrés de tous les temps, ainsi que l’un des plus riches du monde.

En matière de premières, Tiger Woods est toujours présent : 15 tournois majeurs remportés, 110 tournois professionnels, le golfeur le plus titré de l’histoire de ce sport. Des statistiques qui expliquent pourquoi il a réussi à rester en tête du classement mondial pendant 683 semaines (dont 281 consécutives) et surtout parce qu’en 2014 il est devenu le premier sportif au monde à avoir franchi la barre du milliard de dollars.

Chiffre astronomique qui justifie aussi le fait que Tiger Woods puisse s’offrir un yacht comme le Privacy, un véritable bateau de conte de fées. Et évidemment, nous parlons de quelque chose qui a coûté cher. Si vous imaginez un yacht de luxe et un peu de confort à bord, alors Privacy l’a.

Long de 48 mètres, d’une superficie totale de 600 mètres carrés, ce yacht a été acheté par le golfeur en 2004. Équipé de cinq cabines pouvant accueillir un total de dix personnes, il dispose également de quatre quarts pour neuf membres d’équipage.

Tiger Woods l’appelle habituellement « mon dériveur » même si tout ressemble à un dériveur : avec une vitesse de croisière de 18 nœuds, il dispose également d’une salle de sport à bord où le golfeur continue de s’entraîner. Woods, en effet, préfère rester sur ce yacht lors des tournois organisés à New York.

Avec des intérieurs en merisier, Privacy dispose également d’un ascenseur pour trois personnes, d’un immense jacuzzi, assez grand pour accueillir huit personnes, et de l’inévitable salle de cinéma et d’un coin bar. Le petit plus de ce méga yacht est apporté par la zone que Tiger Woods a voulue dédiée à la plongée sous-marine : cela explique aussi la présence d’une chambre de décompression (gonflable) et d’une zone dédiée au remplissage des bouteilles d’oxygène.

Le luxe est également complété par trois jet skis et deux scooters pour de courtes excursions à terre. Évidemment, tout cela a un prix : la confidentialité coûte 17 millions d’euros et sa maintenance annuelle s’élève à 1,7 million d’euros.

La « ballerine punk » Karole Armitage lance un spectacle de genre à New York
A voir aussi :
La « ballerine punk » Karole Armitage lance un spectacle de genre à New…