La cité hellénistique sous-marine d’Héracléion révèle des secrets vieux de 2 000 ans

Franck Goddio, l’archéologue marin qui a découvert la ville sous-marine d’Héracléion, en Égypte, au large d’Alexandrie, fera une présentation en décembre mettant en lumière toutes les découvertes qu’il a faites au cours des 25 dernières années.

La conférence, qui sera ouverte au public, montrera les images incroyables de ses recherches en plongée sous-marine dans les eaux en dehors de la ville de l’époque hellénistique, y compris des monuments, des statues et des bâtiments qui ont basculé dans la mer et ont ensuite été oubliés pendant des siècles.

La cité perdue d’Héracléion, qui était autrefois le plus grand port d’Égypte, a été découverte sous l’eau après plus de 2 000 ans en l’an 2000. Ses débuts légendaires remontent au XIIe siècle av. .

Héracléion, en Égypte, était à l’époque hellénistique le centre du commerce méditerranéen près d’Alexandrie

Héracléion, en Égypte, était à l'époque hellénistique le centre du commerce méditerranéen près d'Alexandrie

En plein essor il y a aussi longtemps que la fin des pharaons, la ville a été détruite au fil du temps, car la ville a été affaiblie par une combinaison de tremblements de terre, de tsunamis et d’élévation du niveau de la mer, selon les archéologues.

À la fin du IIe siècle av. J.-C., très probablement après une grave inondation, les bâtiments monumentaux d’Héracléion se sont effondrés dans l’eau. Certains de ses habitants sont restés dans ce qui restait de la ville à l’époque romaine et au début de la domination arabe, mais à la fin du VIIIe siècle après JC, le reste d’Héracléion avait coulé sous la Méditerranée.

Maintenant, dans une présentation en ligne intitulée « Le Portus Magnus d’Alexandrie », sponsorisée par l’Oxford Centre for Maritime Archaeology (OCMA) et diffusée en direct par l’Université d’Oxford le 2 décembre à 17h00 GMT, Goddio présentera les résultats de sa 25 ans de recherche de pointe.

En 1996, l’Institut européen d’archéologie sous-marine (IEASM), dirigé par Goddio, a commencé des explorations sous-marines sur le site en coopération avec le ministère égyptien des Antiquités et avec le soutien de la Fondation Hilti.

Après de vastes études électroniques et des décennies de travaux d’excavation, Goddio a créé une carte précise de l’ancien port, permettant à de nombreux vestiges archéologiques enfouis sous des siècles de sédiments d’être à nouveau mis en lumière.

Des monuments importants et de nombreux artefacts du légendaire Portus Magnus de la ville ont maintenant été identifiés, et le paysage sur lequel ils se trouvaient autrefois à l’époque hellénistique de l’Égypte a été révélé.

Un panorama complet du Portus Magnus a été développé, grâce à Goddio, retraçant comment le port, avec ses infrastructures militaires et commerciales, ses palais et ses temples, a changé au fil des ans. L’image qu’il obtint parfois différait considérablement des descriptions des textes anciens, démontrant l’importance d’une enquête scientifique rigoureuse sur les preuves archéologiques.

La présentation de Goddio, qui sera diffusée en direct, s’adresse au grand public et peut être assistée gratuitement en visitant cette page Web.

« C’est un événement majeur », déclare Damian Robinson, directeur de l’OCMA. « Pour la première fois, l’histoire de la vie de ce port étonnant et de sa submersion sera exposée. Cela promet d’être un voyage fascinant, de la technologie d’arpentage de pointe utilisée pour localiser les fouilles détaillées, en passant par l’analyse des objets redécouverts, aux interprétations détaillées de la façon dont le port a changé au cours des périodes égyptienne, ptolémaïque et romaine.

La conférence de Goddio fait partie d’une série de séminaires organisés par l’OCMA intitulée « Alexandrie et la mer ». La série vise à rassembler des chercheurs travaillant sur divers aspects de la relation entre la ville antique d’Alexandrie et ses liens avec le monde maritime via son Portus Magnus.

Le Centre d’archéologie maritime d’Oxford (OCMA) est un projet de recherche spécialisé au sein de l’École d’archéologie de l’Université d’Oxford. Il est consacré à l’étude des personnes qui vivent ou travaillent sur et autour de l’eau.

En Égypte, l’OCMA collabore à des projets mis en œuvre par l’Institut européen d’archéologie subaquatique (IEASM), sous la direction de Franck Goddio et soutenu par la Fondation Hilti. L’OCMA promeut également la recherche à travers un programme vigoureux de conférences internationales rassemblant des spécialistes des cultures maritimes, ainsi que des événements de sensibilisation destinés à un public plus large.

La série de monographies évaluées par des pairs du Centre est publiée en interne et distribuée par Oxbow Books. La série comprend des rapports de fouilles, des analyses d’objets spécialisés et des volumes thématiques édités basés sur les conférences de l’OCMA.

L’Institut européen d’archéologie subaquatique (IEASM) a été fondé en 1987 en tant qu’organisation française à but non lucratif par son président, Franck Goddio. Son objectif est la localisation, l’exploration, l’excavation et la restauration de sites engloutis. L’IEASM fait appel à des scientifiques et spécialistes de différents domaines scientifiques pour soutenir ses missions de recherche et pour étudier et publier leurs résultats. Elle met également en place des expositions permettant au grand public d’accéder à ses découvertes.

La Fondation Hilti est une organisation philanthropique qui vise à contribuer à la construction d’un avenir meilleur. Avec ses activités clairement ciblées dans les domaines de « Musique pour le changement social », « Logement abordable &amp ; Technologie », « Autonomisation économique » et « Secours d’urgence », il aborde des sujets spécifiques qui font partie des grands défis mondiaux d’aujourd’hui. En soutenant les travaux de Franck Goddio et de l’IEASM depuis 1996, la Fondation Hilti contribue durablement à l’innovation dans la recherche archéologique sous-marine. Associé à l’objectif de rendre les résultats accessibles à la fois à la communauté scientifique et au grand public.

A voir aussi :
Voici une bonne nouvelle pour tous les amateurs de sports nautiques à…