Le « rabbin de la plongée sous-marine » né à Saint-Louis travaille pour sauver les mers –

Dan Buffa, Special For The Jewish Light21 février 2022

 » « Les gens protègent ce qu’ils aiment, ils aiment ce qu’ils comprennent et ils comprennent ce qu’on leur enseigne. » ” – Jacques Cousteau Selon le rabbin Ed Rosenthal, c’est un simple fait. L’océan se meurt. Et si l’océan meurt, nous mourons. Le natif de Saint-Louis travaille à lancer un mouvement avec son organisation Repair The Sea et il veut votre attention. « Pendant des milliers d’années, les gens ont considéré les océans, les lacs et les rivières du monde comme une corne d’abondance sans fin. Parce que l’eau est si facilement disponible pour nous, nous n’y pensons pas à deux fois », a déclaré Rosenthal. « La réalité est que la dégradation de l’environnement marin est l’une des plus grandes menaces existentielles pour l’avenir de l’humanité et de la planète. » Ed Rosenthal devient rabbin Se soucier de quelque chose profondément et passionnément est quelque chose qui vient naturellement chez Rosenthal. Même lorsqu’il envisageait une carrière dans la musique, l’appel à devenir rabbin était quelque chose qui lui restait proche. « Ma famille était très impliquée dans le Temple Israël. Quand j’étais enfant, j’avais l’habitude de sonner du Shofar pendant les grandes vacances, et le rabbin Alvin Rubin me disait que j’allais être rabbin », a raconté Rosenthal. « Mon rêve était d’être musicien, mais j’ai réalisé à l’université que je n’étais pas assez bon pour le faire professionnellement. Quand je suis rentré pour les vacances de printemps pendant ma deuxième année, je suis allé en parler avec le rabbin Rubin. Sa réponse a été « Voyez. Je t’avais dit que tu serais rabbin. Et il avait raison. La direction de l’environnement marin et les soins dont il a besoin est quelque chose qui passionne Rosenthal depuis 40 ans. Né en 1960 et élevé à Saint-Louis enclavé, Rosenthal a fréquenté la Parkway Central High School. Rosenthal dit que sa passion pour l’environnement marin ne peut être attribuée qu’au fait de regarder « Le monde sous-marin de Jacques Cousteau » et des rediffusions de « Sea Hunt » quand il était enfant. Quand il avait 16 ans, il a demandé à ses parents s’il pouvait apprendre à plonger. Sa mère La réponse fut : « Si Dieu voulait que les humains soient sous l’eau, il nous aurait donné des branchies. Ce n’est donc que lors d’une randonnée au cours de sa première année d’études rabbiniques au Hebrew Union College de Jérusalem, qu’il a eu la chance de faire de la plongée avec tuba à Sharm el-Sheik, une station balnéaire égyptienne entre le désert de la péninsule du Sinaï et la Mer Rouge. « J’ai été submergé par la crainte et l’émerveillement des profondeurs », a déclaré Rosenthal. &#xD ; Connectez-vous avec votre communauté tous les matins. &#xD ; &#xD ; &#xD ; &#xD ; &#xD ; Tikoun Hayam Tikkun HaYam se traduit par «réparer la mer», qui est basé sur le principe juif tikkum olam (réparer le monde). « La création de Repair the Sea est intervenue après avoir observé le déclin de l’environnement marin dans le monde pendant des décennies et réalisé que la communauté juive n’y pensait même pas, et encore moins ne prenait aucune mesure », a déclaré Rosenthal. « J’avoue que je suis ethnocentrique. Je crois que lorsque les Juifs s’impliquent dans n’importe quel problème, un changement substantiel a lieu. Faire en sorte que ce changement se produise est la mission de Repair the Sea : partager les merveilles spirituelles de la mer d’un point de vue juif et sensibiliser et encourager l’action pour faire face aux nombreuses menaces qui pèsent sur les mers. « Je crois que lorsque la communauté juive s’impliquera pour protéger l’eau, nous ferons une différence », a déclaré Rosenthal. « Nous avons juste besoin d’intensifier. Il existe de nombreuses façons de faire une différence, mais cela nécessite des changements dans notre comportement, à la fois individuellement et institutionnellement. Tashlich inversé En 2016, Tikkun HaYam a lancé son plus grand nettoyage de rivage, appelé Reverse Tashlich, une pièce de théâtre sur la cérémonie de coulée des péchés dans l’eau jouée le premier jour de Rosh Hashana. Pour Tikkun HaYam, cela signifie une chance de sortir les choses de la mer. « Imaginez si toute la communauté juive sortait et enlevait les débris des zones riveraines autour de Saint-Louis », a déclaré Rosenthal. « Non seulement nous ferions une différence, mais nous ferions également une déclaration t. S’il y a des synagogues ou des externats à Saint-Louis qui utilisent des produits en plastique à usage unique, notre initiative bleu/vert peut les aider à passer du plastique aux couverts et assiettes facilement compostables. En 2021, plus de 2 000 personnes se sont réunies sur 170 sites dans 18 pays pour nettoyer leur environnement local. L’événement de cette année est prévu pour le 3 octobre. Au moment d’écrire ces lignes, aucun événement n’est prévu pour la région de Saint-Louis. Repair The Sea est situé à Tampa, en Floride, mais il existe de nombreuses façons de s’impliquer. Pour plus d’informations, visitez leur site Web.

« Les gens protègent ce qu’ils aiment, ils aiment ce qu’ils comprennent et ils comprennent ce qu’on leur enseigne. » ”

Selon le rabbin Ed Rosenthal, c’est un simple fait. L’océan se meurt. Et si l’océan meurt, nous mourons. Le natif de Saint-Louis travaille à lancer un mouvement avec son organisation Repair The Sea et il veut votre attention.

« Pendant des milliers d’années, les gens ont considéré les océans, les lacs et les rivières du monde comme une corne d’abondance sans fin. Parce que l’eau est si facilement disponible pour nous, nous n’y pensons pas à deux fois », a déclaré Rosenthal. « La réalité est que la dégradation de l’environnement marin est l’une des plus grandes menaces existentielles pour l’avenir de l’humanité et de la planète. »

Ed Rosenthal devient rabbin

Ed Rosenthal devient rabbin

Se soucier de quelque chose profondément et passionnément est quelque chose qui vient naturellement chez Rosenthal. Même lorsqu’il envisageait une carrière dans la musique, l’appel à devenir rabbin était quelque chose qui lui restait proche.

« Ma famille était très impliquée dans le Temple Israël. Quand j’étais enfant, j’avais l’habitude de sonner du Shofar pendant les grandes vacances, et le rabbin Alvin Rubin me disait que j’allais être rabbin », a raconté Rosenthal. « Mon rêve était d’être musicien, mais j’ai réalisé à l’université que je n’étais pas assez bon pour le faire professionnellement. Quand je suis rentré pour les vacances de printemps pendant ma deuxième année, je suis allé en parler avec le rabbin Rubin. Sa réponse a été « Voyez. Je t’avais dit que tu serais rabbin. Et il avait raison.

La direction de l’environnement marin et les soins dont il a besoin est quelque chose qui passionne Rosenthal depuis 40 ans.

Né en 1960 et élevé à Saint-Louis enclavé, Rosenthal a fréquenté la Parkway Central High School. Rosenthal dit que sa passion pour l’environnement marin ne peut être attribuée qu’au fait de regarder « Le monde sous-marin de Jacques Cousteau » et des rediffusions de « Sea Hunt » quand il était enfant.

Quand il avait 16 ans, il a demandé à ses parents s’il pouvait apprendre à plonger. La réponse de sa mère fut : « Si Dieu voulait que les humains soient sous l’eau, il nous aurait donné des branchies.

Ce n’est donc que lors d’une randonnée au cours de sa première année d’études rabbiniques au Hebrew Union College de Jérusalem, qu’il a eu la chance de faire de la plongée avec tuba à Sharm el-Sheik, une station balnéaire égyptienne entre le désert de la péninsule du Sinaï et la Mer Rouge.

« J’ai été submergé par la crainte et l’émerveillement des profondeurs », a déclaré Rosenthal.

Connectez-vous avec votre communauté chaque matin.

Meilleurs kayaks 2022 | Meilleurs kayaks pour débutants
Ceci pourrez vous intéresser :
Lorsqu’il est temps de faire une pause sur la route ou sur…

Tikoun Hayam

Tikoun Hayam

Tikkun HaYam se traduit par «réparer la mer», qui est basé sur le principe juif tikkum olam (réparer le monde).

« La création de Repair the Sea est intervenue après avoir observé le déclin de l’environnement marin dans le monde pendant des décennies et réalisé que la communauté juive n’y pensait même pas, et encore moins ne prenait aucune mesure », a déclaré Rosenthal. « J’avoue que je suis ethnocentrique. Je crois que lorsque les Juifs s’impliquent dans n’importe quel problème, un changement substantiel a lieu.

Faire en sorte que ce changement se produise est la mission de Repair the Sea : partager les merveilles spirituelles de la mer d’un point de vue juif et sensibiliser et encourager l’action pour faire face aux nombreuses menaces qui pèsent sur les mers.

« Je crois que lorsque la communauté juive s’impliquera pour protéger l’eau, nous ferons une différence », a déclaré Rosenthal. « Nous avons juste besoin d’intensifier. Il existe de nombreuses façons de faire une différence, mais cela nécessite des changements dans notre comportement, à la fois individuellement et institutionnellement.

Descente dans les grottes sous-marines de Floride
Voir l’article :
Bien avant que les parcs à thème ne commencent à germer dans…

Tashlich inversé

En 2016, Tikkun HaYam a lancé son plus grand nettoyage de rivage, appelé Reverse Tashlich, une pièce de théâtre sur la cérémonie de coulée des péchés dans l’eau jouée le premier jour de Rosh Hashana. Pour Tikkun HaYam, cela signifie une chance de sortir les choses de la mer.

« Imaginez si toute la communauté juive sortait et enlevait les débris des zones riveraines autour de Saint-Louis », a déclaré Rosenthal. « Non seulement nous ferions une différence, mais nous ferions également une déclaration. S’il y a des synagogues ou des externats à Saint-Louis qui utilisent des produits en plastique à usage unique, notre initiative bleu/vert peut les aider à passer du plastique aux couverts et assiettes facilement compostables.

En 2021, plus de 2 000 personnes se sont réunies sur 170 sites dans 18 pays pour nettoyer leur environnement local. L’événement de cette année est prévu pour le 3 octobre. Au moment d’écrire ces lignes, aucun événement n’est prévu pour la région de Saint-Louis.

Repair The Sea est situé à Tampa, en Floride, mais il existe de nombreuses façons de s’impliquer. Pour plus d’informations, visitez leur site Web.

Descente dans les grottes sous-marines de Floride
Ceci pourrez vous intéresser :
Bien avant que les parcs à thème ne commencent à germer dans…