Les vagabonds chinois empruntent la piste hippie d’Asie du Sud-Est vers le bonheur

Edward Yu Senyuan fait de la plongée sous-marine à côté d’une méduse en 2020, au parc marin de Pulau Payar, à Langkawi, en Malaisie. Yu n’est qu’un des vagabonds chinois vivant en Asie du Sud-Est au milieu de la pandémie de Covid-19. Photo : Edward Yu Senyuan

Le tourisme de masse a peut-être pris fin avec la pandémie de Covid-19, mais les voyageurs indépendants chinois profitent au maximum de l’Asie du Sud-Est sans penser à rentrer chez eux

Le tourisme de masse a peut-être pris fin avec la pandémie de Covid-19, mais les voyageurs indépendants chinois profitent au maximum de l'Asie du Sud-Est sans penser à rentrer chez eux

Sujet |

Voyage en Asie

E3B1C256-BFCB-4CEF-88A6-1DCCD7666635

Remise des Brumm Action Awards | Actualités, Sports, Emplois
Ceci pourrez vous intéresser :
Margaret Brumm (à l’arrière, au centre) remet le « Brumm Action Award » à…