Pas de carnaval à Calcutta cette année, 60% d’idoles ont été envoyées sur Dashami

KOLKATA: Les ghats le long du Hooghly sur Dashami ont connu le plus grand nombre d’immersions ces dernières années, le département des parcs et squares du KMC enregistrant 1 700 bisarjans dans les six principaux ghats de la ville vendredi. Dans le passé, le nombre d’immersions sur Dashami était moins important, soit parce qu’il coïncidait parfois avec d’autres festivals, soit parce que les grands Pujas attendaient le carnaval de Durga Puja qui se tenait quelques jours plus tard. Cette fois, cependant, la situation est différente. Avec une date limite du dimanche pour terminer toutes les immersions, les organisateurs de plusieurs grandes Pujas ont fait la queue dans divers ghats le long du Hooghly sur Dashami lui-même. L’immersion s’est poursuivie jusqu’à 1h30 du matin le samedi. « L’immersion de 60% d’idoles a été achevée sur Dashami », a déclaré un responsable de KMC. Bisarjan a repris dimanche midi. Gautam Neogi, l’un des principaux organisateurs du comité Bagbazar Sarbojanin Durgotsav, s’est réjoui de la fin d’un processus d’immersion réussi à Bagbazar ghat vendredi soir. Les membres du comité ont respecté les règles de sécurité Covid et n’ont pas fait beaucoup de bruit. De même, Tridhara près du parc Deshapriya a décidé d’effectuer l’immersion silencieusement sans aucune pompe. « Cette année, nous avons terminé l’immersion vendredi même pour décourager les gens de se rassembler à notre pandal », a déclaré Debasis Kumar, secrétaire du comité de Tridhara Puja. Alors que Bajekadamtolla ghat (Babughat) a enregistré l’immersion de 500 idoles, dont la majorité appartenait à la communauté Pujas, le Judges’ Ghat adjacent a vu l’immersion de 550 idoles, la plupart étant des Pujas domestiques. Les autres grands ghats étaient Bagbazar, Nimtola, Ahiritola ghat et Doi Ghat à Kidderpore.

Des dispositions élaborées ont été prises par le KMC et la police de Kolkata, en gardant à l’esprit les protocoles Covid. Alors que l’état-major du KMC engageait des centaines de porteurs entraînés, ainsi que des équipes distinctes du service de gestion des déchets solides équipées de grues et de chargeurs utiles, dans les principaux ghats, la police engageait environ 150 agents, dirigés par des commissaires adjoints, pour surveiller. Ceci mis à part, la direction générale du KP a déployé des équipes DMG, chacune composée de plongeurs et de nageurs spécialisés. KMC et la police ont limité l’affluence aux ghats. «Nous essayons de limiter le nombre de personnes pour les pujas à domicile à trois et pour les pujas communautaires à six-10 dans les ghats. Pour d’autres, nous mettons en place des murs de garde », a déclaré un co-commissaire. Entre autres dispositions, des tours de guet spéciales, une surveillance par drones et des patrouilles fluviales ont été mises en place. Quatre navires spécialisés sont utilisés pour les patrouilles fluviales dans les ghats de Kolkata et de Howrah. Deux équipes de sauvetage spécialisées sur des bateaux rapides, chacune avec cinq hommes DMG avec un équipement de plongée sous-marine, ont été stationnées près de la jetée RTP. Un grand nombre d’employés de KMC ont été trouvés sur toutes les rives de la rivière à Kolkata et les fleurs et les infrastructures ont été immédiatement retirées. Les chargeurs ont pêché les structures des idoles pour empêcher la pollution de l’eau. Les autorités portuaires ont déclaré que des dispositions avaient été prises à Baje Kadamtala Ghat et à Judges’ Ghat, où des grues montées sur ponton et trois bateaux mécanisés étaient conservés.