The Day – Plongée sous-marine en janvier – Des nouvelles du sud-est du Connecticut

Josh Torres, de Glastonbury, patauge dans l’eau au large de la plage DuBois à Stonington alors qu’il se prépare pour une plongée sous-marine le dimanche 2 janvier 2022. Il a déclaré que la plongée était sa première de l’année. « Quand il fait 50 degrés dehors en janvier, je dois trouver le temps de plonger. » Torres plonge depuis environ 10 ans, mais a déclaré que l’année dernière, en réaction à la pandémie de COVID-19, il avait plongé plus que jamais et avait commencé à apprendre des plongées plus techniques. « C’est devenu une raison pour quitter la maison, et une bonne raison. » (Sarah Gordon/Le jour)

Josh Torres, de Glastonbury, se profile dans l’eau au large de la plage DuBois à Stonington alors qu’il se prépare pour une plongée sous-marine le dimanche 2 janvier 2022. Il a déclaré que la plongée était sa première de l’année. « Quand il fait 50 degrés dehors en janvier, je dois trouver le temps de plonger. » Torres plonge depuis environ 10 ans, mais a déclaré que l’année dernière, en réaction à la pandémie de COVID-19, il avait plongé plus que jamais et avait commencé à apprendre des plongées plus techniques. « C’est devenu une raison pour quitter la maison, et une bonne raison. » (Sarah Gordon/Le jour)

Josh Torres, de Glastonbury, met ses palmes dans l’eau au large de la plage DuBois à Stonington alors qu’il se prépare pour une plongée sous-marine le dimanche 2 janvier 2022. Il a déclaré que la plongée était sa première de l’année. « Quand il fait 50 degrés dehors en janvier, je dois trouver le temps de plonger. » Torres plonge depuis environ 10 ans, mais a déclaré que l’année dernière, en réaction à la pandémie de COVID-19, il avait plongé plus que jamais et avait commencé à apprendre des plongées plus techniques. « C’est devenu une raison pour quitter la maison, et une bonne raison. » (Sarah Gordon/Le jour)

Publié le 02 janvier 2022 18:30

Josh Torres, de Glastonbury, patauge dans l’eau au large de la plage DuBois à Stonington alors qu’il se prépare pour une plongée sous-marine le dimanche 2 janvier 2022.

Il a dit que le plongeon était son premier de l’année. « Quand il fait 50 degrés en janvier, je dois trouver le temps de plonger. » Torres plonge depuis environ 10 ans, mais a déclaré que l’année dernière, en réaction à la pandémie de COVID-19, il avait plongé plus que jamais et avait commencé à apprendre des plongées plus techniques.

« C’est devenu une raison pour quitter la maison, et une bonne raison. »

Il y a un trou dans mon seau
A voir aussi :
En fait, j’ai écrit cette chronique l’hiver dernier lorsque mon avenir immédiat…