Zach Johnson : « Rome 2023, nous voilà »

Zach Johnson, capitaine des États-Unis à la Ryder Cup 2023 en golf, sent déjà l’air de Rome. Le double champion du Major (il a remporté The Masters en 2007 et The Open en 2015), dans une « stories » publiée sur ses profils sociaux, s’est immortalisé aux prises avec un « cacio e pepe », parmi les plats symbole de la cuisine romaine.

Zach Johnson, Ryder Cup

Zach Johnson, Ryder Cup

A côté de l’assiette de pâtes trempées dans une forme de parmesan, il y a aussi le trophée de la Ryder Cup. « Rome, nous voilà », la phrase accompagnée par Johnson. Que du 29 septembre au 1er octobre 2023, au Marco Simone Golf & Country Club à Guidonia Montecelio (Rome), il tentera de mener les États-Unis vers le succès, sur le sol européen, trente ans après la dernière fois.

Pendant ce temps, avec « cacio e pepe », Zach Johnson ressemble déjà à « un Américain à Rome ». Il est parmi les sportifs les plus titrés de tous les temps, ainsi que l’un des plus riches du monde. En matière de premières, Tiger Woods est toujours présent : 15 tournois majeurs remportés, 110 tournois professionnels, le golfeur le plus titré de l’histoire de ce sport.

Des statistiques qui expliquent pourquoi il a réussi à rester en tête du classement mondial pendant 683 semaines (dont 281 consécutives) et surtout parce qu’en 2014 il est devenu le premier sportif au monde à avoir franchi la barre du milliard de dollars.

Chiffre astronomique qui justifie aussi le fait que Tiger Woods puisse s’offrir un yacht comme le Privacy, un véritable bateau de conte de fées. Et évidemment, nous parlons de quelque chose qui a coûté cher. Si vous imaginez un yacht de luxe et un certain confort à bord, alors Privacy l’a.

Long de 48 mètres, d’une superficie totale de 600 mètres carrés, ce yacht a été acheté par le golfeur en 2004. Équipé de cinq cabines pouvant accueillir un total de dix personnes, il dispose également de quatre quarts pour neuf membres d’équipage.

Tiger Woods l’appelle habituellement « mon dériveur » même si tout ressemble à un dériveur : avec une vitesse de croisière de 18 nœuds, il dispose également d’une salle de sport à bord où le golfeur continue de s’entraîner. Woods, en effet, préfère rester sur ce yacht lors des tournois organisés à New York.

Avec des intérieurs en merisier, Privacy dispose également d’un ascenseur pour trois personnes, d’un immense jacuzzi, assez grand pour accueillir huit personnes, et de l’inévitable salle de cinéma et d’un coin bar. Le petit plus de ce méga yacht est apporté par la zone que Tiger Woods a voulue dédiée à la plongée sous-marine : cela explique aussi la présence d’une chambre de décompression (gonflable) et d’une zone dédiée au remplissage des bouteilles d’oxygène.

Le luxe est également complété par trois jet skis et deux scooters pour de courtes excursions à terre. Évidemment, tout cela a un prix : la confidentialité coûte 17 millions d’euros et sa maintenance annuelle s’élève à 1,7 million d’euros.

Sea Women of Melanesia — outils de changement dans le Pacifique Sud
Lire aussi :
Les Sea Women of Melanesia forment des femmes locales pour surveiller et…